devenir trader

C’est quoi un trader ?

Introduction :

Un trader, selon la définition d’un dictionnaire, c’est un opérateur des marchés financiers. Sa fonction, si on veut la résumer de manière concise, c’est d’acheter et revendre des actifs, dans le but évident de faire une plus-value. Bien que le terme soit récent il est très vit entré dans le vocabulaire courant et tout le monde, ou presque, a une idée de ce qu’est un trader.

Au moins c’est ce qu’on a tendance à croire, dû à la place proéminente que cette fonction a prise dans la culture populaire (avec notamment Le Loup de Wall Street ou The Big Short) ou dans l’actualité à la suite de la crise des subprimes de 2008. Or cette image qui se dégage des traders est souvent très contrastée, on s’imagine à la fois de riches dandys roulant dans des voitures de luxe sur la croisette, mais aussi des requins prêts à tout pour arriver à leur fin, même prêts à plonger des pays entiers dans la pauvreté en provoquant une crise si cela leur est profitable. Bien évidemment ces idées sont bien souvent caricaturales et éloignées des réalités plurielles qu’englobe ce métier. Car il y a plusieurs manières d’être trader, ou, disons plutôt plusieurs échelles.

Comment peut-on exercer notre métier de trader ?

En premier lieu, le trader peut travailler en tant que salarié d’une entreprise. Dans ce cas-là il travaillera en collaboration avec d’autres traders pour, au nom de l’entreprise, acheter et vendre des actifs. Ces entreprises peuvent être de différentes envergures, selon qu’elles soient rattachées à une bourse (comme Euronext ou la bourse de Londres) ou bien échanges des actifs over-the-counter, c’est-à-dire en dehors d’un contexte de marché organisé. Ce deuxième cas concerne généralement des actifs plus modestes liés à des entreprises non cotées en bourse. Pour être embauché dans une telle entreprise il faut généralement une formation exigeante en mathématique et en économie (Bac plus cinq au minimum), ainsi qu’une maîtrise poussée de plusieurs langues et surtout l’anglais (qui est absolument nécessaire). De plus pour rejoindre une entreprise rattachée à un marché organisé cela nécessite souvent une expérience dans le métier de trader de plusieurs années.

A lire aussi :   Le recyclage de carton d'emballage rémunéré ça existe !

Une autre possibilité, moins institutionnelle certes, est d’être trader de manière indépendante. De nos jours beaucoup de services en lignes et de banques permettent d’acquérir et de revendre des actifs, voire le proposent. C’est un cas où trader ne nécessite en théorie aucune formation, qui en outre peut être un complément de revenu à côté d’un travail salarié. Cependant il faut pour cela être bien sûr de soi et il est tout de même conseillé d’avoir de bonnes notions de maths et de finance, car c’est une activité qui demande un investissement financier, avec un risque non négligeable de le perdre, mais aussi un gros investissement d’énergie et de temps.

Est-ce que le trading est un métier facile ?

Dans tous les cas, trader est loin d’être un métier facile à exercer pour plusieurs raisons.

Premièrement, car il demande d’être sur le qui-vive pendant des jours et des nuits pour maximiser les profits, et même en étant très bon, très clairvoyant, très attentif, parfois la malchance fait qu’on se trompe et qu’on perd, parfois beaucoup d’argent.

Aussi le niveau de connaissance des marchés mondiaux et du monde de la finance, des outils mathématiques et des lois, nécessaire pour réussir en tant que trader est extrêmement élevé, et s’il ne garantit pas la réussite systématique, ne pas s’informer en revanche entraîne presque systématiquement un échec. Toutefois il faut aussi considérer que l’erreur et la malchance font aussi partie de ce métier exigeant, et que si on arrive à les surmonter alors la rémunération en vaut vraiment la peine.

A lire aussi :   4 conseils clés pour apprendre à mieux gérer son argent

La rémunération, le salaire d’un trader

Pour un salarié en début de carrière, elle se porte entre 4000 et 6000 euros par mois, puis cela peut monter beaucoup plus haut suivant la carrière du trader et son expérience. C’est un salaire bien au-delà de la moyenne française, qui toutefois reste loin du train de vie de millionnaire qu’on s’imagine quand on voit les traders dans les médias, qui existent certes, mais restent extrêmement minoritaires.

Alors ça te tente toujours de devenir trader ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *