44e3ef622ff2e9af1ef3f665d408e3f1 html c56aa25802f084d6

Bien se renseigner avant de solliciter un crédit immobilier

Un projet immobilier a un coût, que ce soit pour une construction, une acquisition ou une rénovation. Même si vous avez déjà économisé, votre épargne peut ne pas suffire. C’est la raison d’être d’un crédit immobilier… Si vous avez une situation financière stable et si vous remplissez certaines conditions, votre banquier vous accordera le crédit. Ce dernier induit par la suite un engagement sur plusieurs années et c’est pour cette raison qu’il faudra bien vous renseigner avant de vous engager pour un prêt à long terme tel que le crédit immobilier.

Le crédit immobilier : un prêt à long terme

Lorsque vous vous rendez chez votre banquier, vous constaterez sûrement qu’il propose un large choix de crédits allant de ceux qui sont à court terme à ceux qui vont jusqu’à 15 ou 20 ans.

Un crédit immobilier est classé dans la catégorie des crédits à long terme. Il est destiné à financer entièrement ou partiellement l’achat d’un bien immobilier quelconque, qu’il s’agisse d’une résidence principale ou d’une résidence secondaire. Les établissements bancaires et les institutions financières peuvent également vous l’accorder pour des travaux de construction ou de rénovation. Lorsque vous avez choisi l’établissement auprès duquel vous effectuerez votre demande, vous aurez également plusieurs offres et il est important de choisir celle qui correspond à votre projet immobilier, mais aussi celle qui est adaptée à votre situation financière.

Crédit immobilier, les détails à prendre en compte

Le banquier est souvent exigeant et met la barre des conditions d’octroi très haute pour ce type de crédit. Il étudiera chaque détail de votre dossier de demande. S’il est ouvert à la négociation, il ne laissera pas passer certains points et c’est ce qui caractérise le crédit immobilier.

L’apport personnel du demandeur

Pour avoir un crédit immobilier, le banquier demandera sûrement la valeur de votre apport personnel. Cette valeur peut varier d’un banquier à un autre et vous aurez plus de chance si vous avez déjà des économies destinées à ce projet immobilier.

L’idéal est d’avoir au moins 30 % de la valeur intégrale nécessaire pour l’acquisition ou la rénovation de votre maison. Lorsque votre banquier exige cet apport personnel, il ne s’agit pas toujours de vos économies. Il peut valider votre dossier si vous avez une certaine somme issue d’un héritage, d’une donation ou du déblocage d’une participation d’une entreprise.

La capacité de remboursement

Il est clair que l’établissement bancaire ne vous accordera pas le crédit si vous n’êtes pas capable de le rembourser. Si vous avez une situation financière instable, le banquier a le droit de refuser le prêt même si vous êtes son client depuis plusieurs années et que vous n’avez jamais eu de problème de remboursement.

A lire aussi :   Conseils pour choisir son espace de coworking

Si votre banquier vous demande de remettre vos fiches de paie sur les trois derniers mois, c’est pour calculer cette capacité de remboursement. Ce critère va lui permettre également d’évaluer le montant de votre crédit, la durée de remboursement et les mensualités que vous devez verser.

Le taux d’intérêt

Comme pour tout autre crédit, vous aurez également pour le crédit immobilier un taux d’intérêt. Ce pourcentage définit le montant que vous allez payer en plus de ce que vous avez prêté. Il est à noter que ce taux d’intérêt n’inclut pas les frais engendrés par votre demande de crédit. Les taux d’intérêt varient d’une banque à une autre et pour le crédit immobilier, le taux peut être fixe ou variable. Pour faire des économies, vous pouvez profiter de la baisse des taux et il ne faut pas aussi oublier que cette baisse des taux vous offre toujours l’opportunité de renégocier votre taux même s’il est fixe.

La modulation des échéanciers

Vous ne l’avez peut-être pas remarqué mais la plupart des contrats de crédits immobiliers comprennent cette clause. Si elle semble mettre l’avantage de votre côté, il faut se méfier car elle peut vous coûter quelques euros en plus. Cette clause vous permet de demander une baisse ou une hausse des mensualités de remboursement. Il est préférable de savoir à l’avance si votre contrat comprend cette clause et connaître ses limites.  

Les étapes pour une demande de crédit immobilier

Pour avoir le financement nécessaire pour votre projet immobilier, il faudra passer par plusieurs étapes et aussi y consacrer du temps.

  • Il ne faut pas vous focaliser sur votre banquier uniquement, car d’autres établissements peuvent proposer des offres plus avantageuses. En première étape, vous devez alors partir à la recherche des offres de crédit immobilier et les comparer.
  • Lorsque vous avez la meilleure offre, vous devez préparer votre dossier de demande. Prenez le temps nécessaire car un dossier bien ficelé peut jouer en votre faveur. Demandez à l’établissement toutes les pièces qui devront constituer ce dossier.
  • Vous aurez dans les plus brefs délais une réponse du banquier ainsi que toutes les conditions du crédit immobilier que vous avez demandé. Certes, il vous a donné son accord, mais ceci ne signifie pas que vous devez accepter toutes les conditions. Vous devez passer à la loupe les détails de l’offre et éventuellement négocier certains points avant de passer à la signature.
  • La démarche se termine par le déblocage des fonds et pour avoir la somme d’argent sur votre compte, il faut encore attendre quelques semaines. Il peut aussi arriver que le déblocage se fasse de façon progressive.
A lire aussi :   Une gestion de projet efficace grâce aux outils collaboratifs

Vers quel établissement bancaire vous rendre ?

Si la plupart des institutions financières et établissements bancaires proposent ce type de crédit, vous allez facilement vous perdre dans le choix. Les uns comme les autres se vantent d’offrir à leur clientèle des crédits immobiliers avec des options avantageuses, mais derrière ces offres, il peut y avoir des conditions qui ne jouent pas en votre faveur. Vous allez avoir dans le tableau suivant un comparatif des offres que vous pouvez rencontrer avec leurs atouts et les points à voir.

Etablissements

Les avantages

Les points à considérer

Crédit Agricole

Cette institution vous propose un large choix de crédits immobiliers que vous pourrez choisir en fonction de vos attentes ainsi que de votre situation financière.

Si cette banque accepte la modulation des mensualités, elle ne manque pas de souligner dans le contrat que ceci peut avoir une répercussion sur la durée du remboursement, mais aussi sur le coût total.

Axa Banque

Comme les autres établissements, Axa Banque propose aussi différentes offres et vous propose même un accompagnement pour un choix plus approprié.

Si les taux sont bien avantageux, il ne faut pas laisser de côté les frais de dossier lorsque vous faites le calcul. Il est préférable de les connaître à l’avance pour éviter les mauvaises surprises.

Hellobank

Cet établissement peut présenter une offre de crédit avec un taux fixe plus léger. Hellobank inclut dans ses offres de crédits immobiliers la possibilité de moduler le remboursement.

Si Hellobank semble ouvrir ses portes au grand public, les conditions d’octroi ne sont pas aussi flexibles.