préparer entretien d'embauche

Comment bien se préparer à un entretien d’embauche ?

Vous avez décroché un entretien et après la joie, c’est le stress ! Pour ne pas paniquer, une seule solution : préparer cet entretien avec méthode.

Vous trouverez dans cet article, les étapes à respecter pour bien préparer votre entretien.

Pour commencer, prenez du temps pour préparer votre entretien.

Il faut consacrer du temps à la préparation de l’entretien ! L’idéal est de commencer dès que vous avez votre rendez-vous pour y aller étape par étape.

Visez à bien regrouper les éléments concernant l’entreprise.

C’est basique, mais figurez-vous que pas mal de jeunes candidats, ayant répondu à plusieurs annonces, ne savent finalement plus pour quel poste ils postulent lorsqu’ils arrivent à l’entretien. C’est pourquoi il est primordial de reprendre la petite annonce à laquelle vous avez répondu, et de la relire attentivement. Attention à bien vérifier l’intitulé du poste en entier « Responsable Contrôle de Gestion » par exemple. Savoir en quoi consistera votre rôle dans l’entreprise vous confère un avantage non négligeable sur les autres candidats. De plus, en étant pleinement préparé à cet entretien, vous serez plus calme et plus serein face au recruteur. Ainsi, vous pourrez donner le meilleur de vous-même.

Deuxième étape : Analyser la description détaillée du poste

Au cours de votre préparation, laissez-vous guider par la description du poste que l’employeur a publiée. Il s’agit d’un récapitulatif des qualifications, aptitudes, formations, expériences et qualités que le recruteur recherche auprès de l’employé idéal.

Plus vous correspondrez à cette description, plus vos chances de marquer l’esprit de l’employeur seront grandes. Les détails du poste peuvent également vous permettre de préparer des réponses aux éventuelles questions qui pourront vous être posées au cours de l’entretien.

Renseignez-vous sur l’entreprise qui recrute

Avant de vous rendre à un entretien d’embauche, il est important d’effectuer des recherches sur l’entreprise pour laquelle vous postulez. Cela vous permettra d’avoir des arguments à présenter pendant l’entretien, mais aussi de répondre aux éventuelles questions posées par la personne chargée du recrutement.

Si vous avez le nom de l’entreprise pour laquelle vous postulez, ce qui est généralement le cas, vous devez absolument vous renseigner sur elle.

Visiter son site internet

C’est le minimum à effectuer ! Repérez bien quels types de produits ou services elle propose, quelles nouveautés elle veut lancer, etc. Si votre interlocuteur vous parle de son nouveau produit, ou vous explique qu’il veut renforcer son équipe de commerciaux, vous serez plus à même de comprendre sa préoccupation.

Allez voir l’organigramme ou les noms des responsables des grands services et notez-les ! Vous serez peut-être reçu en entretien par l’une de ces personnes. Si vous savez qui va vous recevoir, vous pouvez également consulter son profil sur LinkedIn.

A lire aussi :   Créer un CV vidéo : la nouvelle tendance pour se démarquer

Savoir situer l’entreprise

Il est judicieux de se questionner sur les chiffres clés de l’entreprise qui recrute notamment sur son chiffre d’affaires, le nombre d’usines ou de magasins qu’elle possède… Vous pouvez consulter la presse spécialisée (sur Internet ou en bibliothèque) pour rechercher des articles éventuels sur l’entreprise.

Pourquoi ces recherches ? Pour savoir où vous mettez les pieds, et être plus informé, plus réactif en entretien et prouver ainsi votre motivation, voire votre connaissance du secteur et du métier.

Analysez votre CV et trouvez vos atouts pour le poste

Avant de vous rendre à un entretien, il est essentiel de comprendre la raison pour laquelle vous désirez obtenir ce poste et pourquoi vous êtes le candidat idéal. Soyez prêt à expliquer pourquoi cette offre vous intéresse et pourquoi vous méritez d’être choisi.

Relire votre CV vous permettra de pointer tous vos points forts et tous vos points faibles pour ce poste en étant très objectif.

Mettez-vous à la place de la personne qui va vous recevoir.

Qu’est-ce qui peut intéresser votre interlocuteur chez vous ? Avez-vous la formation demandée, oui ou non ? Si oui, c’est à noter au chapitre des atouts, mais ce n’est pas suffisant pour vous faire embaucher, car d’autres candidats auront la même formation. Préparez-vous à apporter des explications en cas de lacune, d’écart ou de manquement. Par exemple, si vous avez pris un congé ou passé plusieurs années sans travailler, vous devez être capable de justifier cette absence. Il est préférable d’envisager toutes les possibilités pour éviter de vous retrouver mal à l’aise devant le recruteur.

Analysez les expériences mentionnées sur votre CV

Réfléchissez à ce qu’il faudra mettre en valeur face à votre interlocuteur lors de l’entretien d’embauche. Que vous ont apporté ces expériences qui pourraient l’intéresser ? Que devez-vous souligner ? Y a-t-il eu une logique, une progression qui vous amène à postuler le poste en question ?

Apportez des photocopies de votre curriculum vitae

La plupart des recruteurs demandent une copie de votre CV au format numérique au moment où vous postulez. Cependant, lors de l’entretien, ils ne l’ont pas forcément sous la main. Le simple fait de disposer de copies papier à disposition de vos recruteurs prouve que vous êtes bien organisé et préparé. Prévoyez au moins trois exemplaires de votre CV à l’intention de vos interlocuteurs, ainsi qu’une copie pour vous-même.

Préparez des questions pertinentes à poser à votre interlocuteur

Beaucoup de recruteurs apprécient que le candidat pose des questions pertinentes sur l’entreprise ou le poste convoité. Cela prouve qu’il s’intéresse au fonctionnement de l’organisation. Avant l’entretien, dressez une liste de questions qui prouvent que vous avez effectué des recherches sur l’entreprise et que vous avez une bonne connaissance du poste proposé.

A lire aussi :   Comment organiser une réunion mensuelle productive d'examen du plan d'entreprise

Faites une simulation d’entretien

Tout comme pour la prise de parole devant un auditoire, rien ne vaut une bonne simulation pour réduire votre tract et prendre confiance en vous. Cette pratique peut sembler difficile et fatigante, mais simuler plusieurs entretiens d’embauche vous permettra de gagner en assurance et vous aidera à faire bonne impression.

Préparez votre pitch de présentation

Il faut dire qui vous êtes et résumer les grandes lignes de votre parcours en 1 minute chrono, sans oublier de mettre en avant vos principaux atouts (par exemple, soulignez que vous parlez 3 langues et avez vécu 1 an à l’étranger pour un poste à l’international, etc.)

Exercez-vous à parler de façon fluide, ni trop vite ni trop lentement, en faisant des pauses pour respirer. Vous pouvez vous enregistrer en vidéo sur votre smartphone pour vous améliorer.

Questions/Réponses

Si vous avez le temps, entraînez-vous aussi à répondre à une douzaine de questions classiques posées en entretien d’embauche (qualités-défaut, valeurs, projet), cela vous évitera d’être déstabilisé en entretien par une question à laquelle vous n’auriez pas songé. Et même si on ne vous pose pas ces questions-là exactement, cela vous apprendra tout de même à parler de vous-même et à savoir vous « vendre ».

Si vos proches sont disponibles, entraînez-vous avec eux autant de fois que nécessaire. Sinon, posez vos questions et répondez-y à haute voix comme si vous étiez face à un recruteur. Si vous jugez qu’une de vos réponses semble mal formulée ou n’est pas très claire, réessayez jusqu’à ce que vous soyez satisfait. Répétez le processus autant de fois que nécessaire.

Préparez-vous à relancer l’employeur

Enfin, à l’issue de l’entretien, n’hésitez pas à reprendre contact avec l’employeur. Cela lui rappellera votre échange, tout en lui montrant l’intérêt que vous portez au poste. De plus, vous pourrez en profiter pour aborder des points que vous avez peut-être oublié de mentionner pendant votre conversation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *