Croissance d’entreprise : Comment optimiser sa croissance et grandir

6 choses qui peuvent tuer la croissance des entreprises

Qu’il s’agisse d’un projet de création d’entreprise en France ou à l’international, ou de se dynamiser son business après sa première année d’existence, il n’est jamais trop tôt pour commencer à penser à la croissance de son entreprise et à l’acquisition.

Après tout, l’objectif de tout entrepreneur (la taille de votre activité et projet n’est pas si importante, que vous soyez une PME ou une TPE) en France est de faire croître une entreprise rentable et stable, autant à l’interne qu’à l’externe, qui positionnent bien ses produits sur son marché.

Pour vous assurer que votre entreprise de toute taille (PME ou TPE) est prête à se développer dès sa création, commencez par un plan d’affaires détaillé.

Votre plan d’affaires est un excellent outil de croissance de son entreprise à formaliser dès la création de votre activité. Il vous servira de feuille de route pour la réussite et la croissance de votre projet, et devrait vous aider à réfléchir aux étapes que vous devrez franchir pour bâtir une entreprise florissante.

Mais en supposant que vous rédigiez et révisiez régulièrement votre plan d’affaires, quels sont les pièges les plus courants qui peuvent encore faire dérailler votre entreprise de vos objectifs de croissance, comment bien comprendre ses marchés ? Comment gérer sa production stratégique dans son pays d’implantation, en France ou ailleurs ?

Voici quelques bonnes suggestions de stratégie pour optimiser la croissance de votre projet, autant interne, qu’externe :

1. Ne pas connaître vos concurrents

Si vous ne savez pas quels sont les autres entreprises qui proposent des services et produits équivalents aux vôtres, il vous manque une base fondamentale dans votre stratégie, car vous aurez du mal à vous développer et optimiser la croissance de votre business.

Presque toutes les entreprises ont des concurrents, mais si vous ne savez pas ce qu’elles offrent et comment elles fonctionnent, comment votre stratégie pourrait elle vous distinguez des autres entreprises sur le marché ?

En France, comme à l’international, les clients ont besoin d’une raison pour changer de société et y rester(attention le facteur prix n’est pas le seul critère pour les cliens), et la seule façon pour eux de le faire est que vous leur donniez une raison claire.

Résultat ? Si vous n’apprenez pas à connaître vos concurrents, et à vous démarquer d’eux, votre potentiel de croissance s’arrêtera là.

Comment en savoir plus sur vos concurrents pour optimiser votre stratégie vos activités et vos ressources :

  • Faites une analyse de votre l’industrie, les services et produits qui y sont proposés, pour avoir une idée générale des possibilités de marché dans votre secteur.
  • Réalisez une matrice simple des concurrents qui vous aidera à comparer et à mettre en contraste votre entreprise avec vos principaux concurrents.
  • Soyez attentif à ce que vos concurrents font et disent. Inscrivez-vous sur leur liste de diffusion et faites vos achats en ligne ou dans leurs magasins. 

2. Une mauvaise connaissance des clients

Lorsque vous créez une entreprise, vous devez définir dans votre stratégie quel est votre marché cible, sinon vous n’attendrez jamais la croissance.

Vendez-vous vos produits à des mères ou à des hommes obsédés par la forme physique ? À quelle fréquence ces clients achèteront-ils vos produits chez vous ? S’ils ont par exemple besoin d’acheter vos produits qu’une fois par an, vous aurez besoin de beaucoup de clients pour joindre les deux bouts. 

Important à savoir : Il n’est pas vraiment possible de faire des recherches sur les clients une fois pour toute, pour ne plus jamais avoir à les refaire par la suite, car comme votre stratégie, les consommateurs évoluent.

Au fil du temps, à mesure que votre entreprise grandit, vous pourriez constater que les caractéristiques démographiques de votre client idéal ont changé. 

Vous devez connaître et définir vos clients au sein de votre stratégie si vous prévoyez de développer votre croissance de manière optimale sur votre marché.

Comment connaître les clients de votre marché cible et optimiser sa croissance :

  • Parlez à vos clients existants – faites une enquête auprès d’eux ou trouvez d’autres moyens de leur demander leur avis. 
  • Examinez d’autres moyens de recueillir des données sur vos clients pour orienter votre stratégie.
  • Demandez les avis de vos clients (et répondez à ces avis).

3. Être confronter au manque de fonds

Vous avez déjà entendu la phrase « Il faut dépenser de l’argent pour en gagner », n’est-ce pas ?

C’est particulièrement vrai dans les affaires et pour la croissance d’une société, car vous avez besoin d’assez d’argent et de ressources pour passer à travers chaque étape de votre business plan.

Au cours des premières étapes du déploiement de votre stratégie en tant que société, vous avez besoin d’un capital de démarrage et de ressources suffisants pour maintenir l’entreprise à flot jusqu’à ce qu’elle commence à gagner de l’argent.

Plus tard, lorsque vous serez prêt à vous développer, vous aurez besoin d’une autre réserve d’argent pour atteindre un public nouveau ou plus large et vous développer.

Ainsi, si vous n’avez pas d’argent et de ressources avant de démarrer, votre entreprise ne pourra pas se développer dans les meilleures conditions.

Que vous empruntiez de l’argent ou que vous obteniez le soutien d’investisseurs, vous avez besoin de liquidités pour franchir les étapes successives de votre croissance.

Comment s’assurer que vous disposez des fonds nécessaires à votre croissance :

  • Examinez vos états financiers chaque mois, en particulier vos flux de trésorerie, afin de détecter rapidement les lacunes et d’établir un plan pour les combler. L’utilisation d’un outil de tableau de bord financier comme LivePlan peut vous libérer des feuilles de calcul et vous faciliter la tâche. 
  • Si vous facturez vos clients, mettez en place un système solide avec des conditions claires pour encourager le paiement dans les délais. 
  • Vous aurez besoin d’un plan d’affaires si vous cherchez à obtenir un prêt bancaire ou un financement auprès d’investisseurs. Si vous n’en avez pas déjà un, commencez dès maintenant. 
A lire aussi :   Comment lever des fonds pour une start-up

4. Prendre des décisions par soi-même ou « tout faire seul ».

Beaucoup d’entrepreneurs et de dirigeants commencent seul. C’est bien, mais il n’est pas si facile de créer et de développer une entreprise prospère tout seul. Vous avez besoin de conseils, de bons conseils.

Que vous ayez recours à un mentor, à un coach ou à un conseil d’administration, vous avez besoin de quelqu’un avec vous en soutient pour faire rebondir les idées, vous aider à prendre des décisions et à résoudre vos problèmes de dirigeant.

5. Un management médiocre

Si votre entreprise est assez grande pour avoir une équipe de direction, vous voulez vous assurer que chaque salariés et membres de vos équipes sont prêts à sortir des sentiers battus, à dynamiser l’entreprise et à prendre quelques risques pour la développer.

La croissance s’arrête si les dirigeants sont trop rigides ou incapables, dans leur méthode de management avec les salariés, d’envisager une nouvelle étape de croissance. Il est important que les équipes de management de votre business insufflent de l’enthousiasme et une énergie nouvelle aux salariés, en particulier ceux tournés vers le développement des ventes.

En d’autres termes, il faut les dirigeants, les équipes de management et les salariés aient une vision et les moyens de la concrétiser.

Soyez honnête et pratiquez l’autocritique en analysant vos faiblesses et vos lacunes en matière de compétences. Engagez des personnes qui sont douées pour les choses dont vous n’êtes pas expert. 

6. Ne pas suivre vos flux de trésorerie pour piloter votre activité

Si vous vous contentez de payer les factures et de déposer ce qui reste à la banque, vous rendrez votre croissance extrêmement difficile. Après tout, comment pouvez-vous croître si vous ne savez pas combien d’argent entre et combien d’argent sort ? C’est votre trésorerie, et le fait de bien la gérer vous aidera a bien piloter votre activité.

Vous devez disposer d’une bonne procédure comptable si vous voulez attirer de nouveaux clients, atteindre de nouveaux marchés et augmenter vos ventes.

Que vous engagiez un comptable pour vous aider ou que vous investissiez dans des logiciels, vous devez suivre votre argent pour pouvoir planifier votre croissance et piloter sereinement votre activité.

Comment améliorer le suivi de vos flux de trésorerie :

  • Faites passer votre comptabilité des feuilles de calcul Excel à un outil de comptabilité dans le cloud. C’est une façon de garder les choses organisées sans faire de double (ou triple) saisie de données. Vous aurez ainsi une vision plus détaillée de vos indicateurs (croissance ou autre)
  • Surveillez votre trésorerie grâce à l’analyse mensuelle des flux de trésorerie. Cela vous donnera une bonne vue d’ensemble de vos comptes à recevoir, ou des éléments que vous avez facturés à vos clients mais qu’ils n’ont pas encore payés. Vous voulez éviter une situation où vous avez fait une tonne de ventes, mais où vous n’avez pas de liquidités en banque parce que les clients n’ont pas encore payé. 
  • Méfiez-vous des erreurs comptables courantes qui peuvent être coûteuses et nuire à votre santé financière. 

Que votre objectif soit d’augmenter votre acquisition de client et vos ventes, de vous implanter dans un nouveau lieu ou de faire en sorte que votre start-up soit attrayante pour des acheteurs, le fait de prêter attention à vos clients, à vos concurrents et à votre trésorerie vous aidera à prendre de meilleures décisions de dépenses et des décisions stratégiques plus agiles, et vous pourrez ainsi aspirer à votre développer votre croissance, autant interne qu’externe.

Les bonnes façons de développer sa société et la gestion de son activité

  • Apprenez à connaître vos clients

Comprenez les besoins de vos clients et développez des produits et services qui répondent à ces besoins. Vous pouvez avoir un aperçu de vos clients en personnalisant vos services et en les encourageant à vous fournir des commentaires.

  • Offrez un excellent service client

Assurez-vous que votre service client est exceptionnel et faites un effort supplémentaire lorsque vous le pouvez. Vos clients ne se souviendront pas seulement d’un excellent service, ils seront également plus susceptibles de vous recommander d’autres personnes.

  • Nourrir les clients existants et rechercher de nouvelles opportunités

Avoir des stratégies en place pour nourrir les clients existants, comme rester en contact avec eux via un bulletin électronique ou leur faire connaître à l’avance les événements promotionnels.

Dans le même temps, recherchez des opportunités d’obtenir plus de travail et de développer votre clientèle. Assurez-vous de trouver le bon équilibre entre nourrir les clients et en trouver de nouveaux.

Si vous possédez ou exploitez une entreprise autochtone, vous pouvez également promouvoir votre entreprise en profitant d’une inscription gratuite dans le répertoire des entreprises autochtones de l’Australie occidentale (ABDWA). Un nombre croissant d’organisations gouvernementales et privées cherchent à travailler avec des entreprises autochtones et à utiliser l’annuaire pour rechercher des fournisseurs pertinents.

  • Utilisez les réseaux sociaux

Les médias sociaux sont un outil puissant pour promouvoir votre entreprise auprès de clients potentiels et obtenir des informations précieuses grâce à une «écoute sociale». Grâce à l’écoute sociale, vous pouvez découvrir ce que les clients disent de vous, avoir un aperçu de leur comportement, identifier les mots-clés et les tendances qui plaisent à votre marché cible et ainsi améliorer votre service client. Les réseaux sociaux peuvent vous aider à développer votre profil d’entreprise et à attirer de nouveaux clients.

  • Participez à des événements de réseautage
A lire aussi :   Conseils pour choisir son espace de coworking

Investissez du temps pour construire vos réseaux – ce n’est pas ce que vous savez mais qui vous connaissez.

Le réseautage vous permet de nouer des relations avec d’autres personnes et de les encourager à vous référer des clients par le bouche à oreille.

  • Organisez des événements

Organiser votre propre événement peut être un excellent moyen de connaître vos clients et de nouer des relations. Invitez certains de vos meilleurs clients existants et encouragez-les à amener leurs amis.

  • Redonnez à votre communauté

Renforcer la notoriété de la marque dans votre communauté locale est un excellent moyen d’attirer de nouvelles entreprises. Envisagez de parrainer ou de participer à un événement communautaire pour rehausser votre profil d’entreprise.

  • Mesurez ce qui fonctionne et affinez votre approche au fur et à mesure

Vous devez surveiller d’où viennent vos clients afin de mesurer si vos activités de marketing réussissent ou non. N’ayez pas peur d’expérimenter. Affinez votre approche si quelque chose ne fonctionne pas et consacrez plus de temps aux activités qui donnent les meilleurs résultats.

25 façons de développer une mentalité de croissance

  • Reconnaissez et acceptez les imperfections.
    Se cacher de vos faiblesses signifie que vous ne les surmonterez jamais.
  • Considérez les défis comme des opportunités.
    Avoir un état d’esprit de croissance signifie profiter des opportunités de développement personnel. Apprenez-en davantage sur la façon de réussir.
  • Essayez différentes tactiques d’apprentissage.
    Il n’y a pas de modèle unique d’apprentissage. Ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas fonctionner pour vous. Renseignez-vous sur les stratégies d’apprentissage.
  • Suivez les recherches sur la plasticité cérébrale.
    Le cerveau n’est pas fixe; l’esprit ne devrait pas l’être non plus.
  • Remplacez le mot «échec» par le mot «apprentissage».
    Lorsque vous faites une erreur ou que vous n’atteignez pas un objectif, vous n’avez pas échoué; vous avez appris.
  • Arrêtez de demander l’approbation.
    Lorsque vous donnez la priorité à l’approbation plutôt qu’à l’apprentissage, vous sacrifiez votre propre potentiel de croissance.
  • Valorisez le processus par rapport au résultat final.
    Les personnes intelligentes apprécient le processus d’apprentissage, et cela ne les dérange pas lorsqu’il se poursuit au-delà du délai prévu.
  • Cultivez un sens du but.
    Les recherches ont ​​également montré que les personnes ayant une mentalité de croissance avaient un plus grand sens du but. Gardez une vue d’ensemble à l’esprit.
  • Célébrez la croissance avec les autres.
    Si vous appréciez vraiment la croissance, vous voudrez partager vos progrès avec les autres.
  • Mettez l’accent sur la croissance plutôt que sur la vitesse.
    Apprendre vite n’est pas la même chose qu’apprendre bien, et bien apprendre nécessite parfois de prévoir du temps pour les erreurs.
  • Récompensez les actions, pas les traits.
    Dites aux élèves lorsqu’ils font quelque chose d’intelligent, pas seulement d’être intelligent.
  • Redéfinissez le «génie».
    Le mythe a été brisé: le génie demande un travail acharné, pas seulement du talent.
  • Présentez la critique comme positive.
    Vous n’êtes pas obligé d’utiliser ce terme usé, « critique constructive », mais vous devez croire au concept.
  • Dissocier l’amélioration de l’échec.
    Arrêtez de supposer que «place à amélioration» se traduit par un échec.
  • Offrez régulièrement des occasions de réflexion.
    Laissez les élèves réfléchir à leur apprentissage au moins une fois par jour.
  • Placez l’effort avant le talent.
    Le travail acharné doit toujours être récompensé avant la compétence inhérente.
  • Mettez en évidence la relation entre l’apprentissage et «l’entraînement cérébral».
    Le cerveau est comme un muscle qui a besoin d’être travaillé, tout comme le corps.
  • Cultivez votre détermination.
    Les personnes avec ce petit plus de détermination seront plus susceptibles de demander l’approbation d’eux-mêmes plutôt que des autres.
  • Abandonnez l’image.
    «Naturellement intelligent» semble à peu près aussi crédible que «génération spontanée». Vous n’obtiendrez pas l’image si vous n’êtes pas prêt pour le travail.
  • Utilisez le mot «encore».
    Chaque fois que vous vous débattez avec une tâche, dites-vous simplement que vous ne l’avez pas encore maîtrisée et que vous avez encore une marge de progression.
  • Apprenez des erreurs des autres.
    Il n’est pas toujours sage de se comparer aux autres, mais il est important de réaliser que les humains partagent les mêmes faiblesses.
  • Établissez un nouvel objectif pour chaque objectif atteint.
    Vous n’aurez jamais fini d’apprendre. Ce n’est pas parce que votre examen de mi-session est terminé que vous devez cesser de vous intéresser à un sujet. Les personnes soucieuses de la croissance savent comment créer constamment de nouveaux objectifs pour rester stimulées.
  • Prenez des risques en compagnie des autres.
    Arrêtez d’essayer de sauver la face tout le temps et laissez-vous aller de temps en temps. Il sera plus facile de prendre des risques à l’avenir.
  • Pensez de manière réaliste au temps et aux efforts.
    Il faut du temps pour apprendre. Ne vous attendez pas à maîtriser tous les sujets sous le soleil en une seule séance.
  • Prenez possession de votre attitude.
    Une fois que vous avez développé un état d’esprit de croissance, apprenez-le. Reconnaissez-vous comme quelqu’un qui possède une mentalité de croissance et soyez fier de vous laisser guider tout au long de votre carrière éducative.