les 4 types de management

Les 4 différents types de management en entreprise

Atteindre les objectifs de l’entreprise tout en répondant aux besoins de chacun, tel est votre défi de manager. Donc que vous soyez un jeune manager ou un manager expérimenté, il est important de s’adapter aux équipes et à la culture de l’entreprise. Persuasif, participatif, directif ou délégatif, les 4 types de management à votre disposition pour favoriser l’épanouissement de chacun et la réussite collective.

Présentation des 4 grands types de management

Un cadre doit analyser et s’adapter en fonction des compétences, de l’expérience et de la motivation des équipes pour chacune des missions à réaliser. Les 4 types de management sont établis selon leurs caractéristiques opérationnelles, allant d’une direction autoritaire à une gestion impliquant totalement les collaborateurs.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais type de management d’une équipe contrairement à ce que le langage commun pourrait laisser croire. Il existe un type de management pour chacun et nous allons vous les détailler.

Le management directif

Ce type de management a pour but de structurer les équipes par le biais d’objectifs clairs et précis. Il est axé sur un mode qui donne au manager un maximum de pouvoir, le supérieur hiérarchique dirige strictement son équipe en édictant ses règles et en visant son objectif principal : les résultats.

 Les avantages

Ce type de management permet de prendre des décisions rapidement et efficacement. Il est intéressant de l’exploiter notamment si les collaborateurs ne sont pas autonomes.

Les inconvénients

Le management directif laisse peu de place aux initiatives et ne se base pas sur le relationnel, il peut mener à des conflits et peut causer le mal être des collaborateurs si la communication est totalement absente. Les salariés ont une motivation moindre et ne trouvent pas de sens à leurs missions.

A lire aussi :   5 conseils pour élaborer votre culture d’entreprise

Le management persuasif

Ce type de management est organisationnel et relationnel. Il est basé sur l’écoute des collaborateurs, car il allie une forte implication du manager dans la prise de décision tout en gardant un côté humain. Le but est de fédérer les équipes autour des objectifs en communiquant sur les missions attribuées et les moyens pour les mener à bien. Le cadre privilégie donc l’échange bien qu’il reste maître de toutes les décisions et de l’attribution des tâches.

Les avantages

Ce type de management est bienveillant et permet d’éviter au maximum les conflits. Les collaborateurs se sentent soutenus et écoutés, car le management persuasif allie autorité et bienveillance ce qui induit un sentiment d’appartenance et renforce la cohésion d’équipe.

Les inconvénients 

Le management persuasif est peu ouvert et offre un espace de liberté relativement cadré et s’avère complexe à mettre en place. La prise d’initiative ou d’autonomie peut être ainsi freinée.

Le management participatif

Le management participatif est le plus ouvert et le plus humain de tous les types de direction. Le manager a pour besoin de développer une ambiance de convivialité et de recherche d’harmonie auprès de son équipe. Les collaborateurs sont donc impliqués dans les prises de décision et dans la résolution de problèmes. Le rôle du cadre est d’accompagner les salariés, mais ce sont eux qui décident de leur organisation. Le but est de faire preuve de bienveillance pour offrir les meilleures conditions de travail possibles.

Les avantages

Ce type de management contribue au bien-être au travail, à la bonne ambiance et donne du sens aux missions. Il favorise la responsabilité et la créativité des employés, car ils sont écoutés, valorisés et leurs opinions sont prises en considération.

A lire aussi :   Découvrez toutes les étapes et nos conseils pour créer votre marque de chaussures !

Les inconvénients

 Le management participatif doit être mis en place par des managers suffisamment formés à ce type de direction au risque de voir une dérive vers une désorganisation. Dans les situations de crise, le management participatif peut être un frein si la réactivité n’est pas au rendez-vous.

Le management délégatif

Le management délégatif est axé sur une relation de confiance entre le manager et ses salariés. Le manager responsabilise, délègue, évalue et valorise l’ensemble des collaborateurs en les responsabilisant et en leur déléguant les tâches à réaliser. Ainsi il laisse le plus d’autonomie possible aux salariés.

Les avantages 

Ce type de management est tourné vers l’autonomie et la responsabilisation des collaborateurs, ainsi ils sont très impliqués dans la vie de l’entreprise. Le management délégatif permet d’accroître le sentiment d’appartenance à l’entreprise, il crée une cohésion d’équipe, une ambiance de travail bénéfique et la communication est plus fluidifiée. Les salariés sont valorisés dans leurs missions.

Les inconvénients

Le management délégatif est à privilégier pour des équipes constituées de personnels expérimentés. Ce type de management peut totalement désorganiser la hiérarchie et être source de conflits s’il n’est pas bien géré. Sans oublier que certains salariés n’apprécient pas d’avoir des responsabilités, le management délégatif peut être donc source de pressions pour certains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *