billingue en entreprise

Découvrez quelle langue parler pour profiter de l’intérêt d’être bilingue en entreprise

Parmi les prérequis du monde du travail, maîtriser une ou plusieurs langues étrangères est une compétence qui est maintenant nécessaire. Et ça à cause de plusieurs facteurs différents : la mondialisation, les accords commerciaux entre différents pays et aussi le tourisme. Être bilingue semble être un des atouts clés pour réussir. En termes de langue on retrouve sur le podium :

  1. L’anglais
  2. L’Allemand
  3. L’Espagnol

Ces trois langues font toujours partie des langues les plus demandées sur le marché du travail français, selon Job Lift, un site d’offres d’emploi.

Sur plus d’un million d’annonces postées en France les 24 mois derniers, l’anglais domine avec plus de 890 000 postes concernés, suivi par l’Allemand (environ 71 000 offres) puis l’Espagnol (56 000 offres).

Évidemment, toutes les langues ont leur propre intérêt, car elles sont le reflet d’une culture, d’une histoire et de traditions étrangères. Si vous êtes bilingue et/ou maîtrisez une langue étrangère, celle-ci vous ouvrira les portes d’une nouvelle conception du monde. Dans cet article, nous verrons les langues les plus utiles en entreprise.

Améliorer la compétitivité sur le marché du travail.

En étant bilingue, votre CV se démarquera des autres et pourra vous amener en tête de liste des entretiens avec des employeurs potentiels. Les entreprises visent aujourd’hui des populations multilingues de plus en plus diverses chez elles et à l’étranger.

 Les plus grands groupes savent que les consommateurs multilingues constituent une force commerciale importante et représentent une opportunité considérable pour les affaires futures. De plus, de nombreuses entreprises ont des sièges internationaux, vendent leurs produits à l’étranger et ont des installations de production dans d’autres pays.

 Ces entreprises souhaitent évidemment recruter des employés bilingues, trilingues et/ou avec un niveau de maîtrise leur permettant de parler d’autres langues et de gérer les différences culturelles. Donc, une fois que vous avez une deuxième langue à votre actif, vous vous ouvrez à un plus grand nombre d’offres d’emploi.

D’où l’intérêt d’être bilingue en entreprise.

La connaissance d’une deuxième langue peut ouvrir de nouvelles perspectives de carrière.

Les langues étrangères peuvent potentiellement vous apporter un grand intérêt dans votre vie professionnelle, notamment si vous voulez changer de carrière dans un domaine nouveau et en plein développement.

A lire aussi :   Découvrez le programmatique et pénétrer dans le monde des trading desk

À titre d’exemple, les emplois d’interprètes et de traducteurs font partie des 15 métiers les plus dynamiques aux États-Unis.

Environ 25 000 emplois en traduction et en interprétation devraient être disponibles d’ici 2020. N’inclus pas dans cette estimation les emplois dans le monde de l’armée, qui recrutent beaucoup d’opérateurs bilingues et/ou ayant de bonnes compétences linguistiques.

D’autres domaines en forte croissance, comme :

  • Les voyages et le tourisme
  • Les soins de santé
  • La sécurité nationale

Ce sont des domaines qui ont besoin d’employer maîtrisant une langue étrangère, bilingue et capable de travailler dans des cultures différentes de la leur.

Des domaines tels que le journalisme, l’éducation et le développement international sont eux aussi toujours à la recherche d’employés bilingues. Connaître une seconde langue peut aussi, vous donner un avantage si vous souhaitez postuler à l’étranger ou changer d’entreprise.

Les bilingues peuvent-ils gagner plus d’argent ?

L’intérêt financier de l’apprentissage d’une langue étrangère varie d’une langue à l’autre et d’un emploi à l’autre, mais ils peuvent s’ajouter considérablement. Salary.com un site qui recense les données de salaire par métier, constate que les emplois ont des différences de salaire basées sur le bilinguisme.

 Généralement, entre 5 à 20 % de plus par heure pour les employés bilingues.

L’économiste Albert Saiz du MIT a découvert que les diplômés d’université qui parlent deux langues (bilingues) gagnent en moyenne 2% de plus que ceux qui ne le font pas.

Cela peut s’ajouter au fil du temps, comme un article dans l’économiste le note :

À la retraite, les gains supplémentaires pourraient représenter 66 500 € de plus que les gens qui ne maîtrisent qu’une langue.

VERS QUELS MÉTIERS VOUS DIRIGER ?

Être bilingue peut considérablement élargir vos horizons professionnels, cela augmente :

  • Vos chances d’obtenir un meilleur salaire
  • Des opportunités de voyager
  • Rends votre profil beaucoup plus attractif.

Les compétences en langues étrangères sont très recherchées dans certains secteurs, comme le tourisme, la banque, la distribution, le commerce ; les métiers de l’accueil ou de l’hôtellerie, ou encore pour certains postes liés à l’administration (Assistant (e) de direction, responsable du personnel, etc.).

À cela, s’ajoutent les secteurs que nous avons vus plus haut dans l’article. À noter, être bilingue ou maîtriser une langue rare peut être d’une aide précieuse et peut permettre de décrocher des postes dans des secteurs de niche.

A lire aussi :   Avoir la chance d'enseigner le tennis : comment se lancer ?

Si vous souhaitez la mobilité à l’international, multipliez les opportunités d’emploi et surtout de trouver l’emploi qui vous correspond le mieux :

Devenez bilingue dans une langue étrangère rare !

L’intérêt de faire évoluer son niveau de langue

Afin de connaître son niveau de langue réel. Et surtout, de le prouver.

Il est possible de se faire évaluer. Il existe différents tests de langues que nous allons voir dans cette dernière partie de notre article qui sont reconnus par la majorité des recruteurs et qu’ils repéreront immédiatement sur votre CV.

Si vous avez passé le TOEIC (Test Of English for International Communication), n’oubliez pas d’indiquer votre score avec si possible l’équivalence sur le socle européen CECRL.

Certaines entreprises demandent un résultat entre 750 et 800 points sur un total de 990 pour postuler. Ce qui correspond à un excellent niveau d’anglais professionnel, soit entre C1 et C2.

Bonne nouvelle ! Le TOEIC n’est pas un diplôme. Cela signifie que vous pouvez le passer et le repasser jusqu’à obtenir un score qui vous convient.

Sur votre CV, mieux vaut indiquer un score récent pour être crédible et surtout à jour.

Autre test très connu dans le milieu professionnel et éducatif, le TOEFL (Test Of English as a Foreign Language). C’est le test indispensable sans lequel vous ne pourrez pas vous inscrire dans les prestigieuses formations anglaises ou américaines.

Il est toujours très prisé des entreprises qui apprécieront de trouver le nombre de points que vous avez obtenu, à condition bien sûr que les résultats datent de moins de 2 ans.

Enfin pour finir, éviter à tout prix les notions telles que : Notion,Bilingue, Bon, etc. Qui veulent tout dire… Et ne rien dire.

Si vous avez trouvé notre article intéressant, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire dans la langue de votre choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *