créer association humanitaire

Explorez notre guide pour créer votre association humanitaire en toute sérénité.

Envie d’aider votre prochain en créant une association humanitaire ?

Un beau projet mais qui nécessite certains conseils avant de se lancer.

Dans cet article, vous trouverez toutes les étapes et démarches à suivre pour une création d’association réussie.

Bien définir son projet : une étape clé

Avant toute chose, il convient de bien définir son projet. Cette étape est indispensable pour bien déterminer la direction que vous souhaitez prendre. Il s’agit de se demander tout d’abord qui vous êtes ? Ce que vous souhaitez faire ? Quels sont vos objectifs ? Quelles sont les ressources et les moyens à votre disposition ? Quel message souhaitez-vous faire passer ?

Il vous faut trouver un nom qui sera cohérent avec la cause que vous défendez ou en lien avec votre activité. Mais il faudra vous assurer que le nom que vous avez choisi n’est pas déjà utilisé par une autre structure.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il est important dans le cadre d’un projet associatif de définir ce qu’est une association humanitaire et quelles en sont ses spécificités.

Association humanitaire : définition et caractéristiques.

Une association humanitaire est un organisme qui a pour but de venir en aide aux populations touchées par des catastrophes ou confrontées à des guerres. Elles s’efforcent de répondre à des besoins humains importants tels que la faim, la santé, l’éducation à travers différents projets d’aide humanitaire. Elles peuvent agir au niveau national mais aussi au niveau international.

Les associations humanitaires sont des structures à but non lucratif et font partie des associations dites de la loi 1901.

Cette loi définit le statut d’une association à but non lucratif. Elle est donc définie comme étant une « convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun, d’une façon permanente, leurs connaissances ou leur activité, dans un but autre que de partager des bénéfices ».

Ainsi, il ne doit y avoir aucun profit entre les membres de l’association. C’est en partie pour cette raison que pour créer une association il faut être au minimum deux personnes. 

Créer une association humanitaire : Tout commence avec les statuts

Les statuts sont obligatoires dans le cadre de la création d’une association. Ils doivent être rédigés et sont composés par :

  • Le nom de l’association
  • Son objet
  • Son siège social (localisation)
  • Sa durée (la durée est illimitée mais elle peut être fixée à une date précise)
  • Sa composition
  • Ses conditions d’admission
  • Ses membres et cotisations
  • Ses conditions de radiation
  • Son affiliation
  • Ses ressources
  • Son assemblée générale et son conseil d’administration
  • Ses principes de gestion
  • Dissolution
  • Libéralités (bilans comptables)

C’est une démarche fondamentale pour pouvoir lancer son association humanitaire en toute légalité.

Formalités

Après avoir choisi son nom et rédigé les statuts, il faut donner un statut officiel à son association. Pour cela, il faut déclarer votre organisme auprès de la préfecture de rattachement.

Vous pouvez notamment par la suite demander un numéro de SIRET si vous le souhaitez auprès de l’INSEE. (liste des documents à fournir)

Une fois votre dossier déposé en préfecture, vous recevrez un récépissé qui devra être fourni au Journal Officiel (sous 15 jours après la réception du récépissé) pour la publication d’un extrait de la déclaration dans ce dernier.

Il vous faut ensuite ouvrir un compte bancaire auprès d’une banque et souscrire à une assurance pour votre association. La souscription est nécessaire pour pouvoir louer des locaux dans le cadre de vos activités.

Les membres de l’association

Les associations humanitaires sont souvent composées de salariés mais aussi de bénévoles et volontaires qui ont pour but de veiller au bon fonctionnement de ces dernières.

Contrairement aux personnes qui seront embauchées en tant que salariés et qui recevront donc un salaire, les bénévoles quant à eux s’engagent gratuitement envers la structure associative.

L’effectif des membres va varier en fonction de la taille de l’association. Plus elle est grande, plus elle va nécessiter de personnel afin d’assurer les diverses missions à effectuer.

Association humanitaire : Quelle gouvernance ? 

Concernant la gouvernance de l’association, cette dernière va se référer aux statuts qui ont pour rôle de régir son fonctionnement. 

Ainsi, la gestion de l’association humanitaire peut être assurée par une seule personne désignée ou par un directeur.  L’instance dirigeante est alors constituée d’un représentant légal qui n’est autre que le président de l’association, d’un trésorier ainsi que d’une assistante.

A lire aussi :   Découvrez les leviers nécessaires à l’amélioration d’une entreprise

Pour chacune des décisions importantes, il est préférable que l’assemblée générale préalablement définie se réunisse.

Financement

Pour assurer le fonctionnement et ainsi pérenniser les associations, il existe plusieurs modes de financement.

En effet, les associations peuvent être subventionnées par des entreprises, des administrations, collectivités, etc.

Elles peuvent notamment être financées par le biais des dons, par du mécénat ou du parrainage, par du crowdfunding (levée de fonds) par l’intermédiaire de plateformes dédiées (cagnottes), ou encore en participant à des événements tels que des salons des spectacles afin qu’une récolte de dons puisse être effectuée.

Elles peuvent notamment effectuer un emprunt auprès de la banque si nécessaire.

Tous ces modes de financement vont permettre à votre association de fonctionner comme il se doit et de mettre en place diverses actions en faveur des plus démunis.

Association humanitaire : Quels avantages ?

Les associations humanitaires ont l’avantage de bénéficier d’une exonération d’impôts et de TVA. Cette exonération va permettre aux donateurs de bénéficier d’une réduction au niveau de leurs impôts s’ils le souhaitent lorsqu’ils font des dons à un organisme associatif.

Le taux d’exonération va varier en fonction des associations. En effet, pour les associations reconnues d’utilité publique (plus d’infos à ce sujet), les dons ouvrent droit à une réduction fiscale à hauteur de 66% dans la limite de 20% du revenu imposable. Cela signifie qu’un don de 50€ reviendra en réalité au donateur à 17€. Un avantage non négligeable qui permettra aux donateurs de faire des dons tout en bénéficiant d’une déduction de leurs impôts.

Les donateurs devront donc cocher la case « 7UF » sur leur déclaration de revenus chaque année, s’ils souhaitent en bénéficier.

D’autres organismes associatifs tels que les associations d’aide aux personnes en difficulté ou aux victimes de violences domestiques peuvent bénéficier d’une déduction fiscale à hauteur de 75% dans la limite de 20% du revenu imposable.

Pour les donateurs effectuant des dons à ce type d’association, ils devront cocher la case « 7UD » sur leur déclaration de revenus chaque année, s’ils souhaitent en bénéficier.

Ces avantages fiscaux sont des arguments non négligeables pour inciter aux dons.

Faire connaître son association humanitaire

Une fois votre association créée, il va falloir la faire connaître si vous voulez récolter des dons et mener à bien vos projets.

Vous vous devez donc de communiquer efficacement. Communiquer va permettre de sensibiliser sur la cause que vous défendez, informer sur les actions que vous mettez en place et ainsi attirer de potentiels donateurs.

Il existe de nombreux outils simples et efficaces que les associations peuvent utiliser pour promouvoir leurs différentes activités. 

En effet, les associations peuvent recourir à de nombreux supports de communication tels que :

  • Le site internet : un outil indispensable, car il représente la vitrine de l’association. Il va permettre de la présenter, de présenter ses objectifs, ses valeurs, ses actions. Il aura une fonction principale d’information pour les donateurs mais aussi une fonction d’incitation à l’action, par le biais de la page de dons. Cette page est primordiale pour pouvoir récolter des dons directement en ligne. Il faudra donc communiquer régulièrement et mettre à jour les différentes informations qui s’y trouvent. (Projets effectués ou en cours, évènements à venir, actualité, produits associatifs en vente, etc.)
  • Les supports papier (affiches, flyers, plaquettes, etc.) : ces supports sont notamment indispensables, car il s’agit de supports simples et efficaces qui vont permettre de communiquer des informations clés à une vaste audience (chaque contenu peut être adapté en fonction du message et de la cible). Ils vont permettre de faire par exemple la promotion d’un projet ou d’une action dans un pays.

Votre association peut notamment partager un grand nombre d’informations sur ses activités à travers un journal associatif. Ce journal associatif sera créé en interne par votre équipe et envoyé à l’ensemble de vos donateurs par voie postale pour les tenir informés des actions mises en place, des évènements à venir, etc.

  • Les réseaux sociaux : les réseaux sont aujourd’hui des outils de communication incontournables. Ils vont permettre d’accroître la notoriété de votre structure et de la valoriser auprès d’une large cible.
A lire aussi :   Comment créer et monétiser son blog ? Votre guide pour vous lancer en tant que blogueur(euse).

Ils sont notamment intéressants dans le cadre de la création et l’animation d’une communauté qui pourront interagir sur vos contenus et relayer les informations que vous partagez pour une plus grande notoriété.

Les réseaux permettent une grande facilité de diffusion à faible coût. Ils permettent notamment de partager divers contenus médias (des photos et vidéos, des articles, etc.).

Vous pourrez notamment, selon vos ressources, faire appel à des influenceurs qui défendent votre cause ou qui sont engagés dans l’humanitaire, pour promouvoir votre structure associative auprès de leur communauté. Vous pourrez ainsi leur proposer de participer à des missions humanitaires dans les pays d’interventions et de partager sur leurs réseaux des lives, des photos et des vidéos. Un bon moyen de communiquer en toute transparence pour donner confiance et envie aux personnes de faire des dons pour votre association.

  • La newsletter : La newsletter est un bon moyen de communication pour les personnes qui ne souhaitent pas recevoir de courrier postal.

Il s’agit d’un support à moindre coût et qui permet de partager un grand nombre d’informations, de contenus média (photos, vidéos) et d’inciter les lecteurs à passer à l’action. C’est notamment un support efficace pour fidéliser et maintenir un lien avec les donateurs.

Elle permet de contacter des personnes facilement et rapidement et permet aux lecteurs de s’engager avec vous. Pour cela, il convient d’opter pour des logiciels dédiés pour la rédaction et l’envoi tels que Sendinblue. (Liste des logiciels pour l’envoi de newsletter)

  • Les évènements : organiser ou participer à des évènements peut être bénéfique pour augmenter votre visibilité. En effet, cela permettrait de faire participer vos bénévoles à certaines de vos actions telles que des maraudes, ou des manifestations, de récolter des dons dans le cadre de la mise en place d’un projet, d’attirer des sponsors ou des mécènes pour obtenir des subventions de leur part. Cela est un bon moyen pour communiquer sur votre structure et accroître votre visibilité.

Il existe davantage de supports de communication, nous vous avons communiqué les principaux mais à vous de choisir et d’adapter les supports qui vous conviennent.

Cependant et avant d’entamer une démarche de communication, il est important de définir les objectifs à atteindre et de les véhiculer afin d’adapter les différents supports de communication. Il est notamment primordial de définir votre identité visuelle. Celle-ci va permettre de garantir une cohérence dans la réalisation de vos contenus sur les différents supports. Cette cohérence est essentielle pour permettre la reconnaissance de votre association par les donateurs.

→ Plus d’infos sur les outils de communication à utiliser pour promouvoir votre association : ici

Accompagnement

Fonder une association humanitaire n’est pas une chose simple à réaliser et il peut être bénéfique d’être accompagné par des professionnels.

Vous trouverez ici toutes les infos dont vous aurez besoin pour être le mieux accompagné dans vos démarches administratives.

Il existe pour cela des avocats spécialisés qui peuvent vous aider dans toute la partie administrative. Ils pourront ainsi vous aider dans la rédaction des statuts, de vous aider pour déposer votre dossier complet auprès de la préfecture. Ils peuvent notamment répondre à vos interrogations légales (financement, aspect juridique, etc.).

Vous l’aurez compris, vous pouvez être accompagné sur de nombreux points pour mener à bien votre projet de création d’association humanitaire en toute tranquillité.

Vous trouverez ici toutes les infos dont vous aurez besoin pour être le mieux accompagné dans vos démarches administratives.

Ces contenus peuvent aussi vous intéresser :

  • Comment assurer son association ?
  • Créer une association humanitaire : Questions à se poser
  • Comment créer une association humanitaire en ligne ?
  • Comment domicilier mon association ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *