qu'est ce qu'un incubateur

A quoi sert un incubateur ?

Un incubateur est un espace de coworking. Il permet aux startups de développer leur business. Il s’agit à la fois d’un espace de coworking, mais aussi de rencontre. Il est possible de rencontrer d’autres, « incubés », et avoir la capacité de partager avec d’autres entrepreneurs.

Les incubateurs jouent un rôle primordial dans l’écosystème entrepreneurial. On parle souvent d’early stage pour la phase initiale, ensuite la phase « growth » ou l’idée est en pleine croissance. Il ne faut pas oublier que lorsque vous êtes dans un incubateur vous avez la possibilité d’être aidé par d’autres entrepreneurs. Les incubateurs ou « couveuses » servent essentiellement aux entrepreneurs de faire maturer leur projet qui ont un fort potentiel comme les nouvelles technologies ou la santé.

Il met alors à disposition un environnement de travail favorable, un réseau professionnel ainsi qu’une mise en relation avec des experts.

Que propose-t-il ?

Sa principale fonctionnalité est de partager ses expériences entre différents professionnels. Celle-ci accueille plusieurs start up. Grâce à ce regroupement, il est facile pour celles-ci de repérer les difficultés que peuvent rencontrer certaines d’entre elles. Il peut alors exister un réel suivi entre elles et cela leur permet de faire un point sur l’évolution de leur projet.

À qui est destiné un incubateur ?

C’est grâce à la loi Allègre en 1999 que 28 incubateurs publics virent le jour. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a mis en vigueur cette loi afin d’aider les entreprises à se développer, mais aussi d’avoir la possibilité de collaborer avec un laboratoire de recherche et être dans la mesure de recevoir le prix des technologies innovantes, organisé par le ministère.

A lire aussi :   L'accueil physique en entreprise : Un apport stratégique véritable

Il existe différents types d’incubateurs :

  • Les incubateurs publics ou Allègre. Elles viennent favoriser le transfert de technologie créée dans les laboratoires de recherches publics vers le privé par la création d’entreprises innovantes.
  • Les incubateurs rattachés aux grandes écoles. (HEC, Station F …)
  • Les incubateurs privés mis en place par des associations professionnelles avec le soutien d’organisme public.
  • Les CEEI (centres européens d’entreprises et d’innovation)
  • Les incubateurs créés par les collectivités locales.

Un incubateur a pour vocation de faire évoluer les petites entreprises. Grâce à cet espace de coworking, cela favorise d’un côté la recherche, mais aussi le développement de l’entreprise dans le monde du travail.

Chaque incubateur dispose d’un comité qui se charge du recrutement. On retrouve par ailleurs des banquiers et bien sûr des entrepreneurs.

Il faut retenir que chaque incubateur possède ses règles pour l’intégrer. Le plus important est focus sur le caractère innovant du projet. Celle-ci doit répondre à une problématique actuelle (technologique, écologique, santé, etc.).

Le dossier doit comprendre :

  • Un Business plan qui est lié à la problématique présentée par la start up.
  • L’idée doit être matérialisée sous forme de produit ou service.
  • La stratégie sur comment le projet va se développer.

Incubateur ? Accélérateur ? Pépinière ? Quelles sont les différences ?

Les incubateurs sont aussi appelés couveuse. Elle accueille donc des projets en amont de la création de la société. Elle sert à identifier la faisabilité d’un projet. Ils servent principalement à faire évoluer l’idée afin que l’entreprise devienne performante.

L’entrepreneur a la possibilité d’obtenir des aides financières comme l’ACRE et les JEI.

A lire aussi :   Nécessité de la surveillance par caméra dans une entreprise

En termes d’accompagnement, il existe aussi des programmes de formation offerte par des experts qui sont dans le domaine de la gestion d’entreprise, la comptabilité, les obligations légales …

C’est alors que vient jouer l’important rôle d’un accélérateur. Il permet d’accélérer le développement de l’entreprise grâce à un accompagnement. Une fois que l’entreprise sera à un stade avancé dans le développement de son projet, les acteurs ayant accompagné cette dernière pourront plus tard revendre leur part d’investissement plus cher.

Une fois présente dans un accélérateur la priorité est de faire évoluer la partie financière de la société.

Avec des caractéristiques proches de l’incubateur, l’accélérateur propose lui aussi un accompagnement par des entrepreneurs avec un réseau professionnel plus important qu’en couveuse.

La mise en disposition de bureaux et d’espaces technologiques mutualisés

La pépinière accueille les entreprises ayant déjà un projet fini. Elle porte un intérêt à insérer l’activité de la start up.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *